Ateliers d'Art de France

SIMONE PHEULPIN, LAUREATE DU PRIX LE CREATEUR

Simone Pheulpin a été désignée lauréate du prix Le Créateur en mai 2015. L’exposition qui en découle, Un monde de plis, retraçant 30 ans de travail, aura pour écrin la Chapelle expiatoire à Paris, du 10 novembre au 16 décembre 2017.

Pour Simone Pheulpin, sculpteur textile fondamentalement atypique, le pli est un langage, son langage. Ses bandes de tissu écru inlassablement empilées, triturées, reliées font naître des sculptures organiques qui racontent le regard, intense, profond, émerveillé, que Simone Pheulpin porte sur la nature et transcrivent avec une infinie poésie sa vision du monde.


Simone Pheulpin ©maison parisienne
Simone Pheulpin ©maison parisienne

Portrait de la lauréate

Simone Pheulpin n’a jamais fréquenté d’école d’art, n’a pas appris à tailler ni à modeler et pourtant elle fait preuve d’une maîtrise absolue du volume sculptural. Son matériau est des plus simples : de bandes de tissu de coton brut, et pourtant le rendu, noble et précieux, évoque mille matières : pierre fossilisée, écorce, coraux, coquillages, ivoire…

Ses créations sont le fruit d’un long et lent travail d’empilement, d’enroulage, de pliage, de serrage denses qui compose des structures complexes maintenues en leur cœur par des milliers d’épingles invisibles.

« Mes réalisations sont le résultat d’une expression instinctive. La souplesse du matériau et le mouvement de superposition conduisent à des formes avec lesquelles jouent l’ombre et la lumière. Elles sont le reflet d’une harmonie avec le monde naturel ».

Description synthétique à laquelle il faut ajouter une dextérité évidente, stupéfiante, la grâce magique du geste maîtrisé de celle qui fut lauréate de nombreux prix.

Prix Le créateur de la Fondation Ateliers d'Art de France - Simone Pheulpin

L'exposition

Après de multiples expositions individuelles et collectives au sein de galeries, salons et manifestations prestigieux à travers le monde, Simone Pheulpin, artiste textile fondamentalement originale a dévoilé 30 ans de création au sein de la Chapelle expiatoire à Paris, du 10 novembre au 16 décembre 2017. Monument commémoratif géré par le Centre des monuments nationaux, la chapelle fut érigée à la demande de Louis XVIII en 1814 par l’architecte Pierre François Léonard Fontaine. Il s’agissait de raviver la mémoire de la famille royale après la Révolution sur les lieux de l’inhumation de Louis XVI et Marie-Antoinette après leur exécution en 1793. Lieu d’histoire donc, conçu selon un style néoclassique qui revendique ses emprunts à l’Antiquité, au Moyen Âge et à la Renaissance, tout en s’inspirant du Panthéon de Rome et de la période baroque.

Découvrez la vidéo de l'exposition 

S’affranchissant des barrières du temps et de l’espace, Simone Pheulpin a proposé un parcours de visite à travers l’ensemble de l’édifice pour y introduire plus d’une trentaine d’œuvres qui sont entrées en résonance avec l’âme intangible et le style du lieu. Mieux, elles ont noué un fécond dialogue avec les éléments architecturaux, sculptures de marbre et bas-reliefs symboliques du cœur de la chapelle, de la crypte ou de la sacristie. Ces trois espaces très différents sont jalonnés de pièces maîtresses de la sculptrice textile ont joué de la particularité de l’espace environnant et de l’architecture.

Retour de la lauréate sur cette expérience extraordinaire

  • Quelles ont été pour vous les retombées de cette exposition ?

Ce fut pour moi une véritable explosion ! Une réelle ouverture, comme si on découvrait mon travail.

Depuis, j’ai eu le Grand Prix de la Création de la Ville de Paris, le prix d’honneur du Craft Prize 2018 organisé par la Fondation Loewe à Londres, je fais partie d’expositions très intéressantes (Chaumont-sur-Loire, Fondation Villa Datris, Art Paris au Grand Palais et prochainement Homo Faber à Venise).

Sincèrement je savoure cette reconnaissance !

  • Quel est le meilleur souvenir de cette aventure ?

La découverte de l’exposition !

J’étais angoissée par l’installation...

Le jour J, j’ai vraiment été stupéfaite et enthousiaste – je n’ai jamais eu une aussi belle exposition – de plus les collectionneurs ont joué le jeu en me prêtant leurs sculptures et pour la première fois j’avais une exposition personnelle avec une trentaine de sculptures.

our moi, ce fut une réussite car beaucoup de personnes se sont impliquées pour m’aider : la Fondation Ateliers d’Art de France, Florence Guillier-Bernard, l’équipe de la chapelle expiatoire : tout le monde a joué le jeu et j’ai perçu un vrai enthousiasme de la part de tous. En plus, la publicité a été magistrale !

Le comité de sélection

Les membres du comité de sélection sont désignés pour une seule session :

  • Marie AUBERT, chef de rubrique, magazine La Gazette Drouot
  • Frédéric BOUCHET, chargé de mission promotion et événementiels, Métiers d’art, Est Ensemble
  • Laurent BOURDEREAU, directeur du Domaine départemental de Chamarande
  • Jean-Luc OLIVIÉ, conservateur en chef du département verre au Musée des Arts Décoratifs de Paris
  • Annie TOULZAT, proviseure de l’Ecole supérieure des arts appliqués Duperré
  • Serge NICOLE, céramiste, ancien président de la Fondation Ateliers d’Art de France
  • Sébastien PANIS, ébéniste, ancien administrateur de la Fondation Ateliers d’Art de France

Cookies sur les sites d'Atelier d'Art de France

Ce site utilise des cookies afin d'optimiser son fonctionnement.
En utilisant notre site web sans modifier les paramètres de vos cookies, vous acceptez leur utilisation.